Compte rendu du simulacre de négociations entre les deux listes affichées de Gauche le Lundi 10 Mars

Publié le par Maintenant Boissy Autrement

Compte rendu du simulacre de négociations entre les deux listes affichées de Gauche le Lundi 10 Mars

Avant de poursuivre cette aventure de lutte contre le Maire UMP de Boissy, les composantes politiques de la liste "Maintenant Boissy Autrement" ont eu besoin de se retrouver pour analyser politiquement la situation sur la ville, et vérifier la stratégie de victoire de la Gauche la mieux adaptée à une situation particulière.

Deux alternatives au lendemain du premier tour:

Maintien de notre liste, nous aurions porté seul la responsabilité en cas d'échec le 16 Mars, on se souvient de 1995, la douleur est encore vive.
Retrait de la liste et respect des accords départementaux. Sachant qu'il n'y a personne chez Charbonnier, encartés dans les partis signataires, donc non concernés par ces accords. Et ce malgrés les récupérations malhonnètes dans la campagne du premier tour pour brouiller un peu plus l'esprit des Boisséens, nous avons majoritairement(32/33) validé ce choix.

Majoritairement, est donc actée l'idée de rassembler toutes les composantes de la Gauche de Boissy, pour battre la droite. Dans un seul esprit d'union et refusant fortement l'idée de fusion, ce n'est pas la même chose. Evidemment chaque composante à sa juste place, au prorata des pourcentages du premier tour (15/18).
Tel est le seul mandat donné aux négociateurs devant renconter l'équipe de Régis Charbonnier. 
Rendez vous fut pris pour 21h lundi soir au superbe local de campagne de monsieur Charbonnier.
Dès la première rencontre, un préalable d'exclusion inacceptable de Michèle Sabban était imposé. Cela nous a semblé injuste et irresponsable politiquement, et avons souhaité une suspension de séance, refusant solidairement l' humiliation dirigée contre notre tête de liste. Monsieur Guillemard dimanche soir, avait annoncé à la salle des fêtes qu'il ne négocierai jamais avec madame Sabban. Dont acte.

Reprise des négociations après l'élimination du préalable initial, et cette fois comme chef d'orchestre monsieur Yon du PT, et non plus Charbonnier. Hors la question de la présence de Michèle, se posait la proposition (PT ou POI?) de 8 candidats en position éligibles pour 11 (dont 3 personnalités civiles), et validation des personnes de cette liste par Charbonnier. Ce n'est plus la tête de liste qui se retrouve humiliée cette fois, mais bien toute la liste "Maintenant Boissy Autrement", et quelque chose de politiquement incorrect commence à se profiler.
La réunion a été interrompue vers 2h du matin, avec 8 élus en cas de victoire, en souhaitant se revoir dès 9h le mardi matin pour finaliser. A ce moment (2h30 du matin mardi) nous étions prèts à conclure pour 12 candidats, dont 8 élus, et le Neuvième en 26eme place, avec Michèle première adjointe. Ces chiffres ne respectant quand même pas le résultat du premier tour, mais les Boisséens sont et restent notre seule et unique préocupation de la bataille contre la droite.

Contact téléphonique le mardi dès 8h, pour la reprise comme convenu des négociations. De nouveau une vision différente de Charbonnier nous laissant cette fois, 8 candidats au lieu des 11 de la veille, et Michèle Sabban en 6eme place. Sur ce il raccroche sans nous accorder l'entretien programmé. Cette proposition(Charbonnier) a été quand même largement placardée dans les rues de la ville, dès lundi en fin d'après midi. Vérifiez cette feuille rose en forme de faire part, car doublement encadrée de noir, est-ce un signe prémonitoire?
Je continue mais décidement la haine contre notre tête de liste reste tétue. Cette démarche nous est d'autant plus intolérable, que Michèle et son équipe, n'ont eu de cesse de ne surtout pas répondre ni amplifier le climat délétère et populiste de la campagne. Notre combat est toujours resté contre l'UMP. La population se souviendra quand même des lardages de nos affiches(MoDem récidiviste et pris en flag.) et du collage systématique sur nos affiches de ce grand mot d'ordre "anti libéral" Non au parachutage, mais qui fait soit dit en passant pour une étrangère 26% des voix.
Vers 10h, nous avons alerté Joseph Rossignol, intéressé du résultat de ces négociations, car Roger Guillemard mettait ce préalable pour apporter son soutien au deuxième tour des cantonnales. Alors que Christian Larger dès 8h lundi matin a donné sans faille son soutien à Joseph, ainsi qu'à Martine Klajnbaum.
Charbonnier a accepté cette médiation, mais est resté figé sur ces 8 candidats et le placement de Michèle en sixième place.

Depuis cet instant(Mardi 13h), silence radio, et dépôt de la liste de Charbonnier en l'état, sans aucun représentant des 26% d'électeurs du premier tour ni recherche de consensus. C'est ce qu'on appelle le respect de la démocratie, chez messieurs Charbonnier, Yon, Guillemard et consorts ...

Pour les boisséens, l'essentiel au dela du nombre et du positionnement d'élus n' a put être abordé.
A aucun moment, il ne nous a été permis de discuter du programme de la liste de Gauche pour le deuxième tour. Un peu comme si c'est accessoire. Il est clair que la question de la police municipale ou de la télé surveillance auraient été négociées âprement. Tout comme la reconstruction et l'ouverture sur la ville du centre commercial. Nous sommes quand même les seuls à avoir interpellé François Fillon après le deuxième accident mortel en moins d'un mois sur la N19. Certains causent, d'autres agissent. Quand à l'assemblée constituante voulant nous libérer des tutelles Européennes... no comment.

Maintenant nos commentaires et appréciations de ce simulacre de concertation.
En préalable, il nous semble important et nécessaire de dire aux 55% d' électeurs de gauche, qu'il est illusoire de croire qu' une présence minoritaire dans un conseil municipal UMP, va faire évoluer la situation des habitants de la ville. Deux mandats avec Urbain nous amène à ce triste constat. L' opposition est balayée systématiquement, et n'a jamais eu accès aux dossiers, y compris dans les commissions municipales.

Les pseudos politiciens de la liste de Charbonnier, ont volontairement fait échoué les négociations, prenant exclusivement Michèle Sabban en ligne de mire  sur des problèmes strictements personnels, et non politiques, au mépris des 55% d'électeurs de Gauche du premier tour.

Il n'y a pas eu échec de nos négociateurs, mais échec des négociations, et pour cause.

undefined

Cette attitude nous est intolérable, et ne respecte pas la démocratie, elle laisse un boulevard à monsieur Urbain pour un troisième mandat
Comment croire ce goupuscule du parti des travailleurs se défaussant systématiquement dans les prises de responsabilités citoyennes, et voulant  soudain prendre de vrais responsabilités municipales à Boissy?

Image hallucinante, ou révélatrice, nous en sommes encore choqués ?

7 hommes autour de la table notre ami RG toujours stoîc mais coincé entre les révolutionnaires de service qui lui ont piqué sa radio-commande. Quand aux femmes, bloquées dans une pièce attenante, lavaient elles les verres? 3 jours après le 8 Mars....
Monsieur Charbonnier nous a affirmé qu'il était un "manager", remarque correspondant à l'échange télephonique préalable à cette rencontre. Il doit confondre son statut professionnel, avec le rôle de premier magistrat de notre bonne ville, dur dur.
C'est lui qui a démarré la négociation, vite remplacé au deuxième round, par monsieur Yon du PT. Il nous a dit aussi, sur un ton menaçant, qu'il n'oubliera pas notre comportement durant la campagne, et qu'il s'en souviendra, menaces ???
Sans oublier les pieds de nez en forme d'insultes à notre encontre, au moment de se quitter. Ces remarques pour la petite histoire certes, mais donnent l'ambiance de cette rencontre. Tout ce qui est écrit peut être ou sera répété si besoin est, par les 7 personnes de notre liste, mandatées à ce qui était une pseudo négociation.Jusqu'au bout nous avons été disponible, mais nos camarades ayant d'autres objectifs nous ont largué en rase campagne.

Cet article n'est pas là pour faire plaisir, mais faire comprendre notre position de ne pas donner de consigne de vote au deuxième tour. Notre inquiétude est grande face aux deux listes en présence, et nous fait réagir en proposant la création d'une association "Maintenant Boissy Autrement", pour aider à faire avancer nos propositions diffusées à l'occasion de cette campagne intense en émotion. Une dynamique a été crée à gauche, à l'inverse de 1995, et nous saurons la faire fructifier.

Quand aux candidats de la droite, un grand ménage a été fait dans la journée de Lundi, sans même prévenir leurs collistiers qui pour certains l'on appris officieusement par hasard. Une première future adjointe d' Urbain aurait pris langue avec monsieur Charbonnier. Nous en concluant une déroute totale de ces équipes. Décidement, le choix va être dur, très très dur Dimanche pour tous les électeurs de notre village.

Publié dans politique locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Ancien boisséen, militant associatif de longue date j'ai particulèrement suivi la campagne de boissy.Je suis scandalisé mais pas surpris des attitudes de charbonnier et ses collistiers.Question comment charbonnier guillemard et d'autres vont ils pouvoir appliquer une politique cohérente avec yon militant du parti des travailleurs parti qui revendique de faire sortir la france de l'europe?
Répondre