Lettre de Michèle SABBAN au Premier Ministre pour demander que l'Etat respecte ses engagements de financement de la déviation de la RN 19

Publié le par Maintenant Boissy Autrement

L’Etat UMP veut revenir sur ses engagements de financement de la RN 19. Le maire de Boissy, M. Urbain, tête de la liste UMP, voudrai faire croire que c’est la région Ile-de-France qui ne tient pas ses engagements. Pourtant lors d’un des derniers Conseil Municipal de la mandature, notre maire a donné la lecture d’une lettre de Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat chargé des Transports, où celui-ci prévenait le maire UMP que l’Etat UMP ne respecterait pas ses engagements de financement de la déviation de la RN 19.

 

 

En fait, Il semblerait que M. Urbain n’ai pas l’influence nécessaire pour peser sur ses amis du gouvernement UMP.

 

 

 

Lors du mois qui vient de s’écouler deux accidents mortels ont eu lieux. Dans le premier une jeune fille est morte sur le coup alors que la deuxième est toujours dans le coma. L'accident a été provoqué par un automobiliste qui roulait trop vite sur la nationale et qui a grillé un feu rouge. Puis il y a quelques jours un homme de 75 ans, est décédé après avoir été percuté par une voiture au niveau de l'avenue du Général De Gaulle. Ces accidents liés à la traversée de la RN 19 dans le cœur de Boissy démontrent une fois de plus le danger de cette route nationale.


 

Nous ne pouvons plus accepter cette situation. Pour les familles et les amis des victimes plongés dans la douleur, pour tous ces parents qui s'inquiètent de la sécurité de leurs enfants, pour toutes ces Boisséennes et ces Boisséens qui refusent que la Nationale 19 tue encore à Boissy, il est indispensable que l'Etat prenne ses responsabilités.



Michèle SABBAN, en sa qualité de vice-présidente de la région Ile-de-France et de Boisséenne vient d'écrire au Premier Ministre François FILLON, pour que dès aujourd'hui, l'Etat débloque l'argent qu'il s'est engagé de verser pour la déviation de la N19
.

 

 

 

Pour lire la lettre de Michèle SABBAN à François FILLON, 1er Ministre, vous pouvez cliquer sur le lien suivant

 

 

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/36/81/05/LETTRE_PREMIER_MINISTRE_-RN_19_-_BOISSY-_dans_le_bon_sens.pdf

 

 

 


                                                                                                                              Paris,

                                                                            Le 5 mars 2008

           Monsieur le Premier Ministre
           François FILLON
           Hôtel de Matignon
           57, rue de Varenne
           75700 Paris



Monsieur le Premier Ministre,

 
En l’espace de trois semaines, un nouvel accident mortel survenu sur la RN 19 à Boissy Saint Léger m’amène à vous saisir directement sur l’état d’avancement – ou plutôt de non-avancement – des travaux pour la déviation de cette route qui coupe littéralement Boissy-Saint-Léger en deux. Inutile d’insister plus avant  sur les risques que son non- aménagement fait courir aux piétons : de nombreux écoliers, collégiens et lycéens sont contraints de  traverser quotidiennement cette artère hautement accidentogène.

 
Les deux accidents récents qui ont endeuillé la commune nous rappellent cruellement son extrême dangerosité, je vous dois de vous rappeler le nombre d’accidents et d’accrochages fréquents, les embouteillages générateurs de problèmes environnementaux ainsi que les  nuisances que tout cela  occasionne  pour les riverains.

Conscient de cette réalité, depuis de nombreuses années le Conseil Régional d’Ile-de-France s’est engagé fortement, alors que l’Etat n’a pas tenu ses engagements de financement.

 
Force est de constater que le projet de déviation de la RN 19, pourtant inscrite au Contrat de Plan Etat Région 2000-2006 est loin d’être devenue réalité en dépit des travaux d’aménagement entre la sortie de Boissy et la RD 941 et au Nord de la commune.

 
Pour mémoire, le conseil régional d’Ile-de France  a engagé des aménagements de sécurité au sud de Boissy-Saint-Léger, à proximité du lycée Guillaume Budé ainsi que dans la traversée du plateau briard, au sud de Villecresnes : un projet de rétrécissement de la chaussée et de mise en place d’une glissière de sécurité a vu le jour grâce au financement à plus de 70% des travaux par la Région Ile-de France.

 
Dans le cadre de la loi de décentralisation de 2004, la RN 19 dans le Val-de-Marne n’a pas fait l’objet d’un transfert au département fin 2006. Il revient donc à l’Etat, et à ses plus hauts responsables, de prendre à bras le corps ce sujet d’importance qui fait peser une menace bien réelle sur la sécurité des Boisséennes et Boisséens. Je vous demande de procéder au déblocage nécessaire des fonds promis par l’Etat.

Il faut désormais avancer avec volontarisme pour que cette déviation voit le jour dans les prochaines années, en dépit de l’absence de financement routier dans le contrat de projet 2007-2013.

 
Vous remerciant par avance, de l’attention que vous voudrez bien porter à mon courrier, je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma considération très respectueuse.


                                                                                                                                                                                                            Michèle SABBAN
                                                            Vice-Présidente
                                                            Chargée de l’Administration Générale,
                                                            du Personnel et des Marchés Publics

 





ck

Publié dans politique locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article